28 mai 2019

Le Gouvernement annonce la création de France Transition Ecologique

Lors du 1er conseil de défense écologique qui s’est tenu ce jeudi 23 mai, le Premier Ministre Edouard Philippe a annoncé la création de « France Transition Ecologique ». Cette annonce fait suite aux recommandations du rapport remis en décembre dernier par Philippe Zaouati et Pascal Canfin aux Ministres de l’économie et des finances et de la transition écologique et solidaire.

Le rapport proposait de créer un « Plan Junker vert français » en rassemblant les financeurs publics pour faire effet de levier sur les financements privés en faveur de la transition écologique. L’objectif avec la création de France Transition était de mobiliser 10 milliards d’euros d’investissement privés.

Le Premier Ministre, Edouard Philippe, a déclaré : « Nous avons donc décidé de lancer l’initiative France Transition Ecologique qui est la traduction dans les faits du rapport proposé par Messieurs Canfin et Zaouati qui a pour objet de réunir les acteurs financiers publics et privés, je pense à l’Ademe, à la CDC et à BPI France notamment, pour faciliter l’accès des porteurs de projets à des financements. »

Philippe Zaouati, Directeur général de Mirova, a indiqué : « Nous nous réjouissons de l’annonce de la création de France Transition Ecologique et plus largement de la volonté du gouvernement de mettre en oeuvre les recommandations du rapport remis en décembre dernier avec Pascal Canfin. La question du financement de la transition écologique est un sujet majeur. Les financements sont là, les solutions également, et nous pensons que la collaboration entre le public et le privé sera primordiale afin de répondre à cet enjeu. »

Lire la synthèse et le rapport ici

 

Pour rappel, les recommandations présentées dans le rapport Canfin-Zaouati:

– Recommandation n°1 : réunir une équipe d’investissement publique dédiée à la transition énergétique et écologique dans une démarche unique, en créant « France Transition » ;

– Recommandation n° 2 : développer une doctrine pour l’usage des instruments financiers publics-privés de partage de risques ;

– Recommandation n° 3 : concentrer les interventions de France Transition sur le déploiement de la transition et la doter d’une première enveloppe de financement d’un milliard d’euros pour générer dix milliards d’investissements privés sur trois ans ;

– Recommandation n°4 : optimiser les interventions de France Transition en cohérence et coordination avec l’Union européenne et le futur dispositif Invest EU ;

– Recommandation n° 5 : créer les conditions d’une meilleure collaboration des secteurs privé et public pour le financement de la TE.